Poivre Sansho (poivre citron du japon)

Publié par Cathy Bernot le


Il y a quelques temps, je suis tombée sur une boutique qui importait et vendait des épices d’exception. Je suis repartie avec un petit flacon de précieuses baies vertes : du poivre Sansho. Cuisiner avec ces baies de Sansho fut réellement une grande découverte! Une expérience étrange, très parfumée et pour moi totalement inédite que je m’empresse de partager avec vous!

Poivre Sansho Poivre citron

Poivre Sansho Poivre citron

Un faux poivre vert japonais

Le poivre Sansho (ou baies de Sansho) n’est pas réellement un poivre. Il s’agit en réalité de toutes petites baies récoltées vertes sur un arbuste cousin des mandariniers. C’est cette appartenance à la grande famille des agrumes qui lui confère son arôme et son goût si surprenants!

Le poivre de Sansho est une épice incontournable de la cuisine japonaise. On le dit assez proche du poivre de Sechuan (ou Sichuan), qui lui est chinois, mais ne vous y fiez pas! Il a une personnalité bien à lui, très différente du poivre de Sichuan!

Baies de sansho : poivre japonais

Baies de sansho : poivre japonais

Goût du poivre Sansho : effet anesthésiant!

Comment décrire le goût du poivre de Sansho? Il est fruité. Il oscille entre citron et citronnelle, avec peut-être une petite touche de menthe : un accord parfumé savoureux. Il est goûteux, piquant, mais pas trop. En revanche, il possède une caractéristique étonnante, qui fut une découverte pour moi et qui fait dire parfois de lui qu’il est « fort » : il a un pouvoir anesthésiant (euh… juste de la langue!). Lorsqu’on en consomme, on sent des picotements sur la langue, et personnellement, j’y sens aussi presque un goût de métal. Rien à voir avec un poivre ou un piment fort! Il suffit de reprendre une bouchée du plat pour que la sensation d’anesthésie s’atténue énormément : on peut profiter sans soucis de la saveur du plat.

Utilisation :

Comme je tiens un blog végie, je ne vais parler que de son utilisation en cuisine végétale : il s’accorde très bien avec les soupes type soupes miso, avec les salades, avec les poêlées de légumes et les woks. Il est tellement parfumé qu’il peut donner son identité à lui tout seul à une terrine végétale. Je n’ai pas encore testé, mais je suis sûre qu’il doit faire des ravages en dessert, avec une salade d’agrumes, du chocolat, ou peut-être une soupe de fraises? Expériences gustatives à venir!

Attention! Comme de nombreux poivres, il ne doit pas se cuire, sous peine de perdre ses arômes. L’idéal est de le concasser au mortier ou au moulin au tout dernier moment pour qu’il ne s’évente pas, et de l’ajouter juste avant de servir.

Toutes les recettes dans lesquelles j’ai utilisé ce poivre de Sansho en suivant le lien. 

Toutes les épices de ma cuisine listés sur une même page. 

Poivre sansho Poivre vert du Japon

Poivre sansho Poivre vert du Japon

 


4 commentaires

xixiam · 05/01/2018 à 9:30

endives + suprêmes de pamplemousse rose + dés de pommes granny Smith + suprêmes d’orange navel, un peu de crème liquide, le jus de tous les fruits, 1/2 cuiller de moutarde… et du sansho au dernier moment!
c’est long à préparer, 2 heures au frais, mais un vrai régal!

    Cathy Bernot · 08/01/2018 à 9:34

    Merci pour ces suggestions ! Oui, l’accord sansho, agrume et endives fonctionne à merveille. Je l’utilise souvent ! Avec une sauce au gingembre frais, et une crème, mais végétale pour moi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *