Pain de courge butternut salé végétarien

Publié par Cathy Bernot le

La courge butternut avec laquelle j’ai fait mon dhal végétarien m’a laissé bien assez de chair pour réaliser ensuite un cake salé (je ne suis pas très sucre, et pas très fan des gâteaux sucrés à base de courge…) 

Cake salé à la courge butternut

Un cake salé à la courge? C’est un met que je faisais fréquemment il y a quelques années, à base de courge et de… lait et fromage! Seulement voilà, plus de fromage pour moi aujourd’hui, ni beurre, crème ou autre produit qui contient du lactose. J’ai donc du reprendre ma recette et l’adapter à ma nouvelle alimentation.

Je me suis souvent retrouvée avec des pains de courge dont j’avais du mal à évaluer le degré de cuisson, et qui au final conservaient une texture humide, un peu comme un clafoutis. Du coup, j’ai repris ma recette avec quelques petits aménagements pour obtenir un cake de courge bien aéré, mais pas du tout sec : bien moelleux et texturé. Après quelques essais, mon dernier pain de courge était parfait, exactement comme je le souhaitais.

pain-cake-sale-courge

Pain de courge salé

La recette de base incluait fromage et lardons. J’ai remplacé par des ingrédients parfumés qui apportent du craquant ou du contraste en bouche. Une poignée d’oléagineux (noix, graines de courge torréfiées…) et des olives, des tomates séchées, des champignons cuits, des fines herbes… Bref, ajoutez ce que vous voulez!

Ingrédients

ingredients-pain-courge

La recette

Purée de butternut
  • Peler la courge butternut à l’épluche-légume, la débiter en cubes et la faire cuire à la vapeur (vapeur douce de préférence pour préserver les nutriments) pendant 1/2 heure environ.
  • Une fois la chair cuite, écraser la courge pour la réduire en purée.
Préparation du cake
  • Préchauffer le four à 200°
  • Mélanger les éléments secs: farine(s) tamisée(s), bicarbonate, son d’avoine, graines de lin*, psyllium*.
  • Casser les oeufs dans un autre saladier. Ajouter la purée de noisette, l’huile de noisette et bien mélanger au fouet jusqu’à faire mousser le mélange. Ajouter ensuite la purée de courge et le reste de liquides : vinaigre, sauce soja. Ajouter les épices et herbes fraîches finement hachées. Mélanger.

Je ne peux pas trop vous indiquer une quantité de sel ou de sauce soja, car il faut prendre en compte les ingrédients que l’on va ajouter et qui peuvent être très salés (olives…). D’un autre côté, la courge a un goût plutôt doux : ne pas hésiter à bien relever, sans trop saler!

  • Ajouter progressivement le mélange farine-éléments secs au mélange oeufs-purée. Mélanger jusqu’à obtenir une préparation bien homogène. Si cela vous semble vraiment trop liquide, vous pouvez ajouter un peu de flocons d’avoine (ou autres flocons natures).
  • Ajouter enfin les derniers ingrédients : graines, olives… à votre choix et mélanger.
  • Verser la préparation dans un moule à cake préalablement chemisé ou huilé fariné. Décorer de quelques graines de pavot (facultatif) et enfourner à 200°.
  • Pour le temps de cuisson, les recettes dont je me suis inspirée parlent de 3/4 d’heures. Suite à des essais précédents qui ne m’ont pas totalement convaincue, j’ai laissé cuire pendant une bonne heure, pour ne pas avoir un cake au coeur trop humide (ce qui arrive souvent : le centre est cuit, pas de goût de farine en bouche, mais reste trop humide à mon goût). J’ai couvert d’un papier alu en milieu de cuisson, pour ne pas trop dessécher le dessus. Au bout d’une bonne heure, la lame du couteau est enfin ressortie (pratiquement) propre, j’ai donc stoppé la cuisson.
  • Laisser le cake de courge refroidir dans le plat, pour qu’il ne sèche pas et conserve tout son moelleux.
  • A déguster nature ou tartiné d’un fromage frais ou faux-mage frais aux fines herbes, ou encore d’un tzatzíki ou d’une terrine végétale, accompagné d’une salade ou d’un bon bol de soupe… de potimarron pour un repas 100% courges! Les tranches peuvent être congelées, et repassées au four ou au grille-pain quelques minutes au moment de consommer.

*  Les graines de lin et le psyllium vont rendre la texture du cake moins humide, plus élastique. On peut sans doute utiliser seulement l’un ou l’autre, ou encore d’autres adjuvants ou de la farine de pois chiche? Expérimentations à venir…

Côté nutrition :

Un exemple de repas complet ? Tranches de pain de courge (qui apportent légumes, oléagineux, protéines végétales des céréales par l’intermédiaire de la farine), tartinées d’une terrine végétale à base de légumineuses (houmous…) pour compléter et varier les protéines, et d’un grand bol de salade, crudités diverses ou soupe, pour les légumes crus ou cuits.

Remarque : les courges ont un IG relativement élevé, mais une charge glycémique assez basse (= quantité réelle de glucides dans une portion normale, pondérée par la présence et les effets antiglycémiant  des fibres). De plus, elles ont un indice de satiété élevé et une densité calorique faible. En les cuisinant en version salée et en les associant à des aliments à index glycémique bas, on obtient donc un plat complet, peu calorique et rassasiant pendant longtemps!

Bon appétit !

pain-de-courge


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *