Pain d’épices sans lactose

Publié par Cathy Bernot le

Recette de pain d’épices sans lait ni beurre

Pain d'épice du coq à l'âne

Voilà une version sans lait et allégée en gluten adaptée d’une recette de pain d’épice trouvée dans l’ouvrage « Le pain d’épice(s) » de Lise BÉSÈME-PIA aux éditions du Coq à l’Âne, aujourd’hui disparues et tant regrettées. (ISBN 2-912036-15-1)

Cette recette n’est pas 100 % végane puisqu’elle contient un oeuf. Je n’ai pas (encore) testé de version végétalienne, mais on doit pouvoir le remplacer sans problème par un substitut végétal.

recette-pain-d-epice-sans-lait

Ingrédients

ingredients-pain-d-epice

 

  • L’utilisation de produits pas ou peu raffinés en fait un aliment idéal pour le petit déjeuner ou le goûter. L’ajout de son d’avoine (facultatif) renforcera son côté rassasiant. Bien emballé, il se conservera un peu moins longtemps qu’un pain d’épice 100% seigle et sera un peu moins élastique. Il se garde quand même une semaine. Bref, un gâteau diététique, énergétique plus que calorique, pas trop sucré, qui évite les coups de barre, les fringales et donc le grignotage.
  • Pour un pain d’épice encore plus énergétique, vous pouvez rajouter un mélange fruits secs/oléagineux (noix-raisins-figues-amandes…).
  • Quel miel ? Personnellement, j’adore le pain d’épice aux miels un peu tanniques et rustiques, comme le miel de forêt ou de montagne. La recette d’origine préconise du miel de bruyère. Tout est possible selon vos goûts.
  • Quels épices ? si vous n’avez pas de mélange spécial pain d’épice, réalisez votre propre mélange, généralement à base de cannelle, muscade et girofle, puis à votre goût : cardamome, gingembre, poivre, anis, badiane…

creme-vegetale

Les crèmes végétales se présentent sous forme de petits tétra-bricks, sous différentes appellations (lait, crème…). Elles peuvent remplacer la crème fraîche ou autres corps gras. Un peu compliqué de s’y retrouver : certaines sont sucrées, certains laits de coco sont plus gras que des crèmes de coco… N’hésitez pas à lire les étiquettes (teneur en sucre et en gras) et à rester fidèle à la marque qui vous convient.

Préparation

  • Huilez et farinez un plat à cake (huile d’olive, margarine, huile de coco…) Une méthode à l’ancienne qui évite d’utiliser du papier sulfurisé : c’est plus écolo, et les papiers sulfurisés sont souvent enduits de silicones ou autres produits pas forcément très bons pour la santé.
  • Préchauffez le four à 180 °
  • Faites fondre au bain-marie le miel dans l’eau.
  • Passez sommairement au pilon les graines d’anis vert sans les réduire en poudre (facultatif : cela renforcera leur parfum)
  • Ajoutez dans le mélange eau-miel le sucre, le rhum, les épices et le sel.
  • Dans un saladier, mélangez les matières sèches : farines tamisées, bicarbonate, graines de lin moulues, son d’avoine.
  • Incorporez l’œuf, la crème d’amande, le vinaigre de cidre, puis le mélange eau-miel tiède.
  • Facultatif : Ajoutez des raisins, noix, fruits secs (vous pouvez les fariner légèrement, pour qu’ils se répartissent bien dans la pâte).
  • Enfournez pour 45 min à 180°. Surveillez la cuisson : si le pain d’épice a tendance à trop brunir, couvrez-le d’un papier aluminium en cours de cuisson.
  • Vérifiez la cuisson en plongeant la pointe d’un couteau dans le pain d’épice : elle doit ressortir propre.
  • A la sortie du four, passez une fine lame tout autour du pain d’épice pour le décoller du plat (mais si le farinage a été bien fait, il n’a pas du coller 😉 ) puis laissez le refroidir dans le plat.

Se déguste tel quel, excellent pour le petit déjeuner et les sportifs. On peut toaster légèrement les tranches ou encore le servir en pain perdu s’il est un peu rassi.

Pour une version plus moelleuse mais moins diététique, vous pouvez augmenter la quantité de gras (rajouter : crème d’amande, huile de noix…)

Bon appétit!


1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *