Rouleaux de printemps végétariens

Publié par Cathy Bernot le

Recette de rouleaux de printemps végétariens aux feuilles de bourrache ou aux herbes sauvages

Des rouleaux de printemps pour fêter l’arrivée de l’automne? Oui, trois fois oui! D’abord parce que la météo pleine de soleil prolonge les envies de salades et autres plats fraîcheur. Il sera toujours temps trop vite de plonger sa cuillère dans de gros bols de soupe bien chaude! Ensuite parce qu’un paquet de galettes de riz traînait dans le placard, achetés dans l’idée d’essayer de faire nems et rouleaux de printemps végétariens (la recette de nems un peu plus tard). Enfin parce que la météo (encore elle!) a favorisé une repousse tendre et tardive de tout un tas d’herbes sauvages ou cultivées dans le jardin du presbytère, et j’avais très envie de profiter avant les premières gelées.

Bref, une recette vitaminée et colorée, pour tenir à distance la mauvaise saison!

rouleaux-de-printemps-bourrache

Ingrédients

Pour 6 petits rouleaux de printemps faits avec des galettes de riz de 18 cm : rouleaux

  • Avec cette recette, je voulais mettre en avant les jeunes feuilles de bourrache, qui ont un goût délicat de concombre, idéal pour les rouleaux de printemps. Je les ai associées à de jeunes pousses de fenouil officinal, qui se resème en liberté au jardin : l’accord des deux est très bon! Mais on peut sans problème les remplacer par des feuilles de salade pour rouler et par une poignée de fines herbes ou d’herbes sauvages de votre choix.
  • Le tofu lactofermenté apporte une texture intéressante, mais là encore, il n’est pas obligatoire.

Réalisation des rouleaux de printemps

  • Découper en fines lamelles le tofu lactofermenté. Le faire mariner dans un mélange vinaigre de cidre, un peu de sauce soja, une pointe de sucre et des paillettes d’algue. La marinade n’est pas obligatoire, bien sûr! J’avais juste envie d’un petit goût iodé, en rappel des crevettes traditionnellement utilisées.
  • Éplucher et laver les légumes et herbes. Réserver 1 ou 2 belles feuilles de bourrache par rouleau de printemps. Séparer les feuilles de menthe de leur tige. Rincer les pouces de soja.
  • Préparer les cheveux d’ange : pour une première fois, j’ai utilisé les vermicelles de riz blanc classiques que l’on trouve en grande surface. J’ai suivi la recette indiquée sur le paquet, en les laissant simplement tremper quelques minutes dans de l’eau tiède (j’ai utilisé de l’eau chaude du robinet), puis on égoutte et on laisse reposer une dizaine de minutes pour que les nouilles finissent de ramollir sans trop coller.
  • Détailler les ingrédients : carotte râpée ou finement émincée, oignon et tomates cerises coupés en fines tranches. Rouler sur elle même la poignée de fines herbes (sauf la menthe!) et feuilles de bourrache et l’émincer au couteau (ou hachez-là).

Débarrasser son plan de travail et bien s’organiser pour la réalisation des rouleaux de printemps :

  • Disposer chaque ingrédient face à soi dans l’ordre d’utilisation (pour moi, c’était feuilles de bourrache, feuilles de menthe, vermicelle, carottes, soja, oignon, herbes, tomate, tofu.
  • A sa droite, préparer un plat d’un diamètre supérieur aux galettes de riz, empli d’eau chaude.
  • Pour rouler la galette, j’ai utilisé une planche à découper bien plane en bois humidifiée, posée sur un torchon. Elle sera automatiquement réhumidifiée avec les galettes.
  • Reste plus qu’à… faire les rouleaux! On fait tremper une galette de riz dans l’eau chaude. Elle doit être uniformément ramollie, mais pas trop. Sinon elle sera très molle et difficile à rouler sans déchirure (j’ai fait tremper mes galettes une par une : avec de l’eau bien chaude, cela va très vite).
  • Étaler soigneusement la galette de riz sur la planche et poser face à soi la feuille de bourrache. Déposer les différents ingrédients sur la feuille de bourrache. Commencer à rouler en serrant bien (ouais… facile à dire, les premières fois!). Puis rabattre les côtés droit et gauche et finir de rouler.
  • N’hésitez pas à aller sur YouTube visionner quelques vidéos avant : ça n’est pas trop compliqué, mais il faut quelques essais avant de prendre le geste. Voir par exemple ici : Comment utiliser des galettes de riz.
  • Une fois qu’on s’est bien fait la main, on peut tenter de glisser les feuilles de menthe (ou encore plus joli : quelques fleurs de bourrache) au dernier tour de rouleau, pour qu’on les voit par transparence… mais ça, ça sera la prochaine fois!

Conservation des rouleaux de printemps :

A servir avec de la sauce à nems et à consommer rapidement. Ils se garderont toutefois sans problème jusqu’au lendemain, emballés individuellement dans un papier film. Ensuite, la galette de riz aura tendance à durcir par endroit.

Côté nutrition :

Le rouleau de printemps consommé frais est très bon pour la santé! Bourré de vitamine et autres nutriments avec les fines herbes, crudités et les pousses de soja, le riz apporte un peu de protéines (la prochaine fois, je referai avec des vermicelles de riz complet, pour faire baisser l’index glycémique). Au final, beaucoup de cru, peu de calories, surtout si on l’associe à une salade verte ou à une salade de chou.

rouleau-de-printemps-vegetarien

Nem ou rouleau de printemps?

J’avais BEAUCOUP de galettes de riz à utiliser. Du coup, j’ai fait en même temps une vingtaine de nems, végétariens eux aussi, bien sûr. Pour mémoire, les nems se mangent cuits, contrairement aux rouleaux de printemps qui se consomment crus. Les nems se congèlent très bien, mais pas les rouleaux de printemps.

Recette des nems à suivre!… 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *