Terrine végétale d’azukis aux baies roses

Publié par Cathy Bernot le

Une dernière recette de terrine végétale ? Honneur au poivre!

Pourquoi une « dernière » recette? Parce qu’hélas l’appareil avec lequel je réalisais mes terrines a rendu l’âme hier… C’est l’inconvénient de la cuisine végétale: les appareils les plus courants ne sont pas toujours adaptés! Je suis donc en recherche de son remplaçant (blender type Omniblend, Vitamix… Votre retour d’expérience est bienvenu!)

Une petite discussion gastronomique avec l’un de mes amis sur Facebook a éveillé en moi des envies de poivreS : je l’en remercie! Car le poivre est multiple et pas toujours piquant, il se décline en une infinité de sortes et de parfums. Mon épicerie personnelle contient actuellement peu de poivres. Je compte bien y remédier très bientôt! Celui dont je me sers le plus, ce sont les baies roses, et j’ai eu envie de réaliser une petite terrine express qui mette bien en valeur la baie rose.

Baies roses : 

La baie rose, appelée également poivre de la Réunion ou poivre rose, n’est pas à proprement parler un poivre. On trouve des baies roses dans les mélanges de poivres. Très aromatiques, elles méritent d’être utilisées seules, pour leur parfum doux, piquant mais pas trop et presque sucré.
terrine-vegetale-au-poivre-baies-roses

Recette de tartinade aux haricots rouges azukis et baies roses

Pour un petit pot de 3/4 personnes 

  • 50 gr de haricots azukis* cuits
  • 1 gousse d’ail frais
  • 1 tronçon de 1 cm environ de gingembre
  • 2 cuillères à soupe de noix de cajou natures (non salées!)
  • 1 cuillère à soupe de graines de tournesol
  • 1 bonne cuillère à soupe de levure de bière maltée
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • 1/4 de pomme (j’ai utilisé des reinettes grises du Canada)
  • 1 cuillère à soupe de Umebosis (ou à défaut, une petite cuillère à soupe de sauce soja)
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Épices : pas facile de donner des quantités car le parfum et le piquant des épices est très variable et dépend d’un tas de facteurs! Pour ma terrine, j’ai utilisé une demi cuillère à café de baies roses, 1 baie de genièvre, quelques graines de coriandre, une pointe de cannelle et un peu de muscade. Hormis la cannelle, toutes les autres épices sont râpées ou broyées au mortier au dernier moment pour profiter de tout leur potentiel aromatique. J’ai aussi ajouté une pointe de paprika, davantage pour donner une belle couleur à ma terrine que pour le goût.

Réalisation de la terrine :

  • Éplucher la gousse d’ail et le gingembre, les couper en petits morceaux. Les placer avec tous les autres ingrédients dans le bol de votre mixeur/blender et mixer par à coups, en faisant des pauses pour ne pas surchauffer l’appareil ni la préparation, jusqu’à obtenir une terrine bien crémeuse.
  • Goûter et rectifier l’assaisonnement en sel (sauce soja) et poivre.
  • Astuce : si la terrine est trop sèche, ajouter un peu de liquide : huile d’olive ou en version allégée, du jus d’orange. Si elle est au contraire trop liquide, il suffit d’ajouter un peu de flocons d’avoine, ou flocons d’autres céréales ou légumineuses.
  • A préparer quelques heures à l’avance pour que les parfums s’épanouissent! A déguster nature, ou avec un filet de citron ou des boutons d’ail des ours au vinaigre (ou des cornichons), sur une bonne tranche de pain grillé.

* La base de ma terrine est constituée d’azukis, sortes de petits haricots rouges qui deviennent crémeux une fois mixés. La cuisson des azukis, comme celle de la plupart des légumineuses, est longue et nécessite un trempage préalable d’une nuit. Pour gagner du temps (beaucoup!), je cuis à l’avance une grande quantité d’azukis que je fais ensuite congeler en petites doses type glaçons. Il ne me reste qu’à les sortir au fur et à mesure de mes besoins, pour préparer très vite mes terrines végétales. Je précise que je mixe mes légumineuses encore congelées. On peut les remplacer par d’autres légumineuses : lentilles, pois chiches… 

Bon appétit! Quant à moi, je retourne écumer les sites en quête d’avis sur mon nouvel appareil à mixer mes légumineuses et oléagineux! A moins que je n’aille faire des emplettes virtuelles pour faire entrer de nouveaux poivres dans ma cuisine?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *