Terrine végétale tofu, fines herbes, échalote

Publié par Cathy Bernot le

Tofu lactofermenté et herbes du jardin pour une tartinade végane

Ça n’est pas parce que je ne mange plus de fromage que j’ai perdu le goût de ces repas improvisés autour d’une bonne salade, de belles tranches de pain grillé tartinées… Avec quoi ? Avec des terrines végétales faites maison en 5 minutes, la plupart à base de légumineuses et de noix de cajou ou autres oléagineux.

Et lorsque je n’ai pas de reste de légumineuses ? Il y a quelques jours, j’ai improvisé ma tartinade avec un morceau de tofu lactofermenté ferme, et puisqu’elles débordent du jardin, avec une poignée de fines herbes. Verdict ? Un régal ! Un résultat plus moelleux qu’avec des pois chiches, de la douceur et plein de saveurs.

Terrine fines herbes, échalotes, tofu lactofermenté (végane)

Terrine fines herbes, échalotes, tofu (végane) prête à être tartinée sur des pains batbouts cuits du jour, dont je vous donnerais très bientôt la recette. 

Cette terrine végétale est pleine d’arômes, de vitamines et de protéines, et pauvre en matières grasses par rapport à ses équivalents fromages ou charcuteries. Le tofu lactofermenté a un petit goût aigre très particulier qui rappelle (un peu) les préparations fromagères. Grâce à lui, la terrine est également riche en probiotiques, grandes amies de notre digestion : un aliment gourmand, mais aussi un aliment santé. 

On trouve aujourd’hui assez facilement du tofu lactofermenté nature en magasin bio. Je pense qu’on peut aussi utiliser du tofu ferme, peut-être en ajoutant un peu de levure de bière pour retrouver ce petit goût de lacto-fermentation ? 

ter

  • On peut faire tremper une demi-heure ou plus les noix de cajou au préalable (facultatif, je ne le fais presque jamais)
  • Laver et ciseler grossièrement l’égopode, en supprimant les tiges coriaces. Éplucher et couper en gros cubes la pomme. Débiter en gros cubes le tofu lactofermenté. Éplucher et râper le gingembre.
  • Placer tous les ingrédients sauf les fines herbes et l’échalote dans le bol d’un mixeur. Mixer jusqu’à obtention de la texture désirée en arrêtant régulièrement le mixeur si besoin pour ne pas trop surchauffer la préparation.
  • Si votre robot «patine», c’est sans doute parce qu’il manque un peu de liquide. Ajouter quelques cuillères à soupe d’un liquide de votre choix : de l’huile ou pour éviter les matières grasses, de lait végétal, bouillon de légumes (non salé), vin blanc, kéfir (ce que j’ai fait), ou pourquoi pas bière, jus de pamplemousse… ou tout simplement un peu d’eau.
  • Ciseler l’échalote et hacher les fines herbes. Lorsque la préparation est onctueuse à votre goût, goûter et rectifier l’assaisonnement (poivre et sel). Puis ajouter dans le bol du robot les fines herbes et l’échalote et mixer très brièvement, juste pour les mélanger sans les écraser : il doit rester des petits morceaux de persil et d’échalote.
  • Laisser reposer quelques heures avant de servir. Se conserve quelques jours au frigo. Se déguste comme un fromage frais, tartiné sur du pain.
  • On peut préparer une terrine plus liquide. Dans ce cas, la servir en sauce à dips : plutôt que de la tartiner, y tremper des morceaux de légumes crus ou des crackers.
  • Cette recette se décline à l’infini en changeant les ingrédients verts et les oléagineux, en remplaçant le miso blanc par de la sauce soja…

2 commentaires

Angie · 26/05/2016 à 9:54

Oh punaise, elle est superbe cette terrine et me fait vraiment envie! je prends note de la recette de ce pas!! 😉

    Cathy Bernot · 17/06/2016 à 8:12

    Bonjour Angie,
    Désolée de répondre si tardivement !… Et merci pour la visite et le commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *