Vinaigre de mûres épicé fait maison

Publié par Cathy Bernot le

 C’est l’été! Le temps passe si vite que l’on en perd le chemin de la toile… Ce temps passé à récolter, goûter, conserver tous les petits fruits rouges du jardin qui font tout autant le bonheur des merles et merlettes.

Une recette de vinaigre de mûres aux épices

Je vous propose aujourd’hui l’une de mes recettes favorites de vinaigre aux fruits : le vinaigre épicé à la mûre. Epicé­‌? Oui! Comme vous l’avez peut-être constaté, je suis une inconditionnelle des épices et fines herbes. On obtient un vinaigre épais, sirupeux, très parfumé, à utiliser avec parcimonie à la manière d’un vrai bon vinaigre balsamique.

vinaigre de mûres : la recette

Récolter les mûres

Une petite parenthèse sur la récolte de mûres sauvages : Privilégiez les fruits qui poussent en hauteur, pour éviter qu’ils ne soient souillés par des animaux sauvages (ce qui peut générer des maladies graves!). Ne cueillez pas de fruits en bordure de route ou de champ (pour éviter les métaux lourds et autres polluants et les résidus de traitements agricoles).
Récoltez les fruits les plus propres possibles, pour éviter d’avoir à trop les laver, ce qui leur fait perdre leur parfum. Et comme il s’agit d’un produit destiné à la conservation, on sera attentif à n’utiliser que des fruits sains, sans moisissure.
recolte-plantes-sauvages-2Ingrédients:

Pour 1 litre de vinaigre environs. On peut utiliser des fruits fraîchement cueillis, ou encore des mûres que l’on aura congelées au fur et à mesure de la récolte. 

ingredients-mures

Cette recette peut parfaitement être appliquée aux framboises. 
Parenthèse : Pour une fois, je ne parle pas de sucre non raffiné. En effet, pour les recettes destinées à une longue conservation, je n’ose pas utiliser de sucre brun. Attention également au vinaigre utilisé : il ne faut pas un vinaigre de trop faible degré. C’est pour cela que je n’utilise pas de vinaigre de cidre et que je privilégie un vinaigre un peu plus alcoolisé.  

Réalisation :

  • Nettoyer les mûres (sans trop les faire tremper pour qu’elles conservent tout leur parfum).
  • Concasser les bâtons de cannelle et écraser grossièrement les autres épices (un petit mortier et un pilon, rien de mieux ).
  • Placer tous les épices dans un petit carré de mousseline noué avec une ficelle, ou dans un sachet papier destiné à préparer le thé (en vente dans les épiceries fines).
  • Mettre le vinaigre et le sucre dans une grande casserole.
  • Remuer à feu doux jusqu’à dissolution complète du sucre.
  • Ajouter les épices et portez à ébullition.
  • Réduire le feu et laisser frémir 5 minutes.
  • Ajouter les mûres dans ce sirop.
  • Poursuivre la cuisson frémissante 10 minutes.
  • Retirer du feu, laisser tiédir et ôtez les épices.

Filtrer pour mieux conserver

Reste l’opération la plus longue: le filtrage…
Comme pour toutes les recettes de liquide, c’est la qualité du filtrage qui assure la conservation du breuvage!
Entonnoirs tapissés de double-épaisseur de mousseline, filtres à café… à chacun sa technique.
Personnellement, je fais un premier filtrage grossier au chinois. Puis je place des entonnoirs avec filtres à café sur des bouteilles… et je laisse toute la nuit (en recouvrant les entonnoirs d’un voile pour protéger des petites mouches à fruits qui on un flair imparable, d’autant plus qu’il fait chaud!…)

Mettre en bouteille le vinaigre et fermer hermétiquement. Attendre quelques semaines avant de consommer. Le conserver à l’abri de la lumière dans un endroit frais et sec. Se garde sans problème 1 an (j’en ai déjà conservé 2 ans).

Vinaigre épicé aux mûres : utilisation

Ce vinaigre épais, très concentré, permet en une cuillère à soupe d’aromatiser une salade. Délicieux avec les endives, les salades de choux… Il est aussi parfait dans des recettes chaudes, pour déglacer et donner une touche aigre-douce aux plats ou aux marinades de tofu, par exemple. Attention : il risque de teinter de rose tout ce qu’il touche!

Source: cette recette est une interprétation d’une recette originale extraite du livre suivant, publié en 1995:

L’art de conserver fruits et légumes
Auteur : Elisabeth Lambert
Editeur : Solar
ISBN : 978-2-263-02236-4

A suivre dès que je peux : des recettes de confitures et autres vinaigres de fruits. En attendant, je file au jardin:


3 commentaires

Blandine · 13/08/2018 à 10:33

Bonsoir,

Merci pour cette recette fort appétissante.

Un truc me chiffonne : j’ai tjrs entendu dire que l’alcool s’évapore quand on fait bouillir un liquide alcoolisé … donc là ?

Merci !

    Cathy Bernot · 14/08/2018 à 6:13

    Oui, on obtient un vinaigre moins alcoolisé. D’où ma préférence pour un vinaigre de vin au départ, plutôt qu’un vinaigre de cidre, moins alcoolisé. Le sucre et les épices assurent la conservation (comme un vin cuit) et qui sait si le sucre ne fait pas remonter le degré d’alcool ? Je ne suis pas spécialiste 😉 et la fermentation alcoolique est différente de la fermentation acétique.
    Mais le degré d’alcool a-t-il une importance ? Puisque ce vinaigre se conserve et s’utilise avec un autre en général.

      Blandine · 14/08/2018 à 9:10

      Merci de votre réponse rapide !

      Je craignais surtout pour la conservation 😀

      C’est parti, je me lance 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *